Laurent Juillerat

Laurent Juillerat 42 ans, marié avec deux enfants. Pilote de locomotive entre les Brenets et Le Locle. Depuis 2017, j’ai aussi le permis de bus et je travaille de temps en temps sur le réseau urbain du Locle.

Dans le cadre de ma profession, je suis responsable de la section syndicale TRN-Rail afin d’améliorer les conditions de travail dont la réglementation est généralement méconnue du grand public puisque c’est la loi sur la durée du travail LDT qui régit ce secteur. Comme exemple, il est possible qu’un conducteur puisse travailler 13 jours d’affilée sans congés. Les syndicalistes fournissent un travail important pour la sécurité tant des utilisateurs que de nos collègues de travail.

Cela fait maintenant 8 ans que je siège au Conseil général des Brenets ; j’y ai toujours la même motivation et le même plaisir d’exercer cette fonction au service de mes concitoyennes et de mes concitoyens. Naturellement, les transports me préoccupent particulièrement. J’estime qu’il est important de développer tous les types de déplacement afin d’améliorer la fluidité de l’ensemble des usagers. Si actuellement, il n’y a pas de solution immédiate pour éviter les bouchons dans notre région, l’avenir va toutefois modifier complètement notre paysage. En effet, le contournement routier de la ville du Locle et la réalisation de la ligne directe de train entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel vont transformer fondamentalement nos habitudes de déplacement. L’avenir s’annonce donc passionnant et mes compétences et connaissances dans ce domaine peuvent apporter beaucoup aux débats du législatif communal ces prochaines années.

Aux Brenets, les socialistes avec l’ensemble de l’Union démocratique de gauche, nous nous sommes toujours battus pour garder une excellente qualité de vie au village. Durant ces quatre dernières années, nous avons défendu le projet de création du nouveau bâtiment pour la crèche et le parascolaire. Nous avons fourni un immense travail pour que le projet de fusion garantisse le meilleur pour l’ensemble des habitant·e·s des deux communes.

C’est avec passion que je relève le défi de continuer à faire de la politique dans la nouvelle commune fusionnée du Locle et des Brenets.