Joëlle Eymann

La décision de m’engager pour le bien de la communauté n’est pas nouvelle :

mon parcours de vie (de ma naissance au Bangladesh à mon adoption par une famille locloise), mon engagement sportif dès mon plus jeune âge au club de natation, sans doute aussi la profession d’infirmière de ma maman, m’ont amené très jeune à avoir une très large ouverture d’esprit et un véritable intérêt pour le bien de la communauté.

Je suis très sensible à l’environnement et à la mobilité douce, valeurs transmises par mes parents dans le cadre familial, car la nature a toujours fait partie de leur éducation. C’est mon côté vert.

Ma formation d’enseignante me permet de réfléchir et de toujours développer, pour mes élèves, des projets en lien avec la nature.

Comme ambition professionnelle, je suis déterminée à favoriser l’accès à l’enseignement et à développer une véritable égalité des chances dès le plus jeune âge.

Comme ambition personnelle, j’ai envie de contribuer au maintien des acquis et à l’amélioration des conditions de vie des plus démunis.

Pour toutes ces raisons, j’ai décidé il y a quatre ans de m’impliquer davantage pour ma ville et ses habitants ; d’où mon engagement dans les rangs du parti socialiste dont les valeurs correspondent parfaitement à mes idéaux.